Bon, ça se termine. Pour me donner du courage, rien de tel qu’un verre de bon vin…

mona-vin-blanc

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Des vacances tranquilles. Tellement tranquilles que je n’ai rien à me mettre sous la dent pour vous faire baver. 

mona-bain-croco

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Un petit tour chez mon ami. Nous avons bu une boisson étrange. J’ai pu surtout y rencontrer les télés de l’Afrique… Dur, dur…

mona-tarzan-5

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Avec Lépicurien, j’ai énormément progressé en dégustation. Aussi je ne veux pas perdre mes acquis…

mona-boire-un-coup

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Vous fûtes nombreux à vous inquiéter de ma santé. En effet depuis quelques jours, j’avais disparu des écrans et l’accès au journal était impossible. Il faut dire sans trop vous alarmer que j’ai failli y passer, autrement dit je n’étais pas loin d’avaler mon bulletin de naissance. Alitée, fiévreuse, j’ai dû appeler le toubib qui diagnostiqua une rupture de disque. Semi-comateuse, je l’entendis dire que je risquais une perte complète de mémoire et un arrêt définitif du blog. Heureusement le Docteur Gus, aidé des plus grands spécialistes m’administra le remède miracle qui me permet de reprendre goût à la vie et de vous embrasser.

Un grand merci à lui !

Mona convalescente

Mona convalescente

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Un ami m’ a prise en photo sur la plage et l’a mise en ligne. Ce sera pour vous l’occasion de voir ma coiffure pour cet été… Qu’en pensez-vous ? La coloration vous semble-t-elle adaptée à mes traits ? La coupe n’est-t-elle pas trop courte ? 

En attendant vos réponses, je bronze tranquillement. 

mona-fesses-plage

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Sur la plaquette était indiqué que cet hôtel était situé à quelques mètres de la mer et que les salles de bain donnaient directement sur la plage. C’est pas faux ! Mais je dois dire que je ne m’attendais pas à ça.

Mona-hotel-pres--plage

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Ce soir, je vais guincher 

mona-14-juillet-2014

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

Hello,

Bon, c’est pas tout ça les aminches. A force de vous écrire chaque jour, j’ai la main et la tête en vrac. Aussi, je pars me reposer et ce jusqu’au lundi 1er septembre. Je ne manquerai pas de vous envoyer quelques photos ou cartes postales pour vous faire baver comme des bouledogues devant un étal de boucher.

Je vous souhaite à tous de bonnes vacances et à la rentrée. Youpi.

Tendrement

Votre Mona

mona-scooter

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :

mona-prise-sang

Bon, quand faut y aller, faut y aller. Je suis comme tout le monde, moins je vois le toubib, mieux je me porte. Mais, ça faisait trop longtemps que je ne m’étais pas faite ponctionner de raisiné pour évaluer mon cholestérol, diabète et transaminases. Non point que je sois malade, mais avec les bouffes et les picoles que je partage tant avec Lépicurien qu’avec tous les gonzes qui me régalent au resto dans le but de m’entreprendre l’instant d’une nuit, je me dis que mes compteurs sanguins doivent s’affoler par moment.

Chez le médecin, à ma grande surprise, il ne m’a pas prescrit d’analyse. Par contre, il m’a reniflé la peau et m’a demandé de lui envoyer une bouffée d’haleine en pleine tronche. Sur le coup, je me suis sentie (c’est le moment ou jamais de le dire) gênée. Je ne m’étais pas lavée les crocs avant de venir et je ne me souvenais plus si j’avais becqueté de l’ail au cours des dernières heures. Après ce moment de retenue, je lui ai adressé le contenu de mes éponges pulmonaires direct dans ses naseaux.
-Bien, me dit-il, vous n’avez pas de diabète, pas de transaminases et vos ganglions lymphatiques ne sont pas infectés.  

Je ne sais pas si je dois rigoler, me foutre de lui, partir en courant… La surprise passée, j’interroge le doc.
Il me dit que son appendice nasal peut détecter des maladies ou des dérèglements grâce aux odeurs de mon corps et de mon haleine. Ainsi, si vous votre taux de diabète était en vrac, vous auriez une haleine de vernis à ongles, si votre foie était encombré comme un stand de brocanteur, votre bouche dégagerait une odeur de poissonnerie, enfin si vos ganglions étaient attaqués, j’aurais senti une odeur de bière éventée.

Ouah, le mec !
Si vous voulez tout savoir, je vous invite à lire l’article du Dailymail.
De retour au bureau, je proposais à Lépicurien d’arroser ça…. ce fut fait et même bien fait.

Mona laine vierge…

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :
,
mona-bronze

Mona bronze

Si vous lisez ces lignes, vous devez être persuadés que nous vivons une époque formidable. Pas un jour où n’est annoncée une nouveauté pour nous faciliter la vie. Tiens par exemple aujourd’hui, deux sociétés américaines annoncent deux innovations qui vont intéresser un max de gens.

Pour tous les messieurs mous du scoubidou qui doivent avaler un cacheton bleu pour redresser leur asperge, Strategic Science and Technologies annonce un crème érectile. Pourquoi une crème me direz-vous ? Parce qu’en appliquant directement sur coquette, on évite un passage de la molécule dans le sang. Or les consommateurs de viagra retrouvent avec bonheur dans leur slibard un gourdin mais souvent au prix de maux de tête voire de nausées. Et ça, ça perturbe le mec lorsqu’il présente ses hommages à Madame et il a peur de dégobiller sur sa moitié, de quoi baisser pavillon. Avec la crème, plus de problèmes. Merci qui ? Merci oncle Sam.

Pour tous mais surtout pour vous mes petites chattes : Osmosis Skincare espère lancer une boisson pour vous protéger du soleil. Pourquoi une boisson me direz-vous ? Laquelle d’entre vous n’a pas pu se badigeonner le dos étant seule sur la plage abandonnée ? Si ce produit est commercialisé, on ne collera plus ; le sable ne sera plus attiré par notre peau luisante. Youpi ! Certes, certains dermatologues doutent de l’efficacité de cette boisson antisolaire, mais, l’espoir fait vivre. En attendant, je vais continuer à picoler du jus de carottes à haute dose. Si ça ne fait pas bronzer, ça peut rendre les cuisses roses…

Encore deux produits révolutionnaires. Certes, les plus impatients diront qu’ils ne peuvent pas encore courir chez leur pharmaco, certes les plus patriotes diront que ce sont encore deux sociétés amerloques qui sont sur le coup… mais les plus optimistes, dont je fais partie, diront  avec Gaston Bachelard que :

L’homme est une création du désir, non pas une création du besoin.

Bon je crois qu’avec une conclusion comme celle-ci, vous pouvez méditer au moins toute la journée.

Mona le soleil dans la peau et le cœur. 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le :
,